ENZHRU
 

Richard Duvauchelle


Richard Duvauchelle, mécène historique du château et patron de l’hôtel de l’Aigle Noir, n’a jamais boudé son plaisir à montrer les collections de son « musée personnel ». A peine entré dans le hall de son hôtel, sa passion pour Napoléon crève les yeux. Des portraits de l’empereur, ainsi que de son neveu Napoléon III, figurent sur tous les murs. Pour lui, l’histoire, comme l’hôtellerie, c’est d’abord une passion. Entretien avec un acteur incontournable de la ville de Fontainebleau.

1) Monsieur Duvauchelle, comment expliquez-vous une telle fidélité pour le château ? Qu’est-ce qui vous pousse à nous soutenir depuis si longtemps ?

A titre personnel, j’éprouve un attachement profond pour le château de Fontainebleau et, plus largement, pour toute sa région. Depuis que je suis tout petit le château fait partie de mon existence et je me souviens de mes parents qui m’emmenaient jouer et me promener dans le jardin de Diane. Ma famille est depuis longtemps implantée dans la région. En effet, L’Aigle Noir est dans la famille depuis 1890.

2) Quel est selon vous le personnage phare du château de Fontainebleau ?

Pour des raisons historiques évidentes, comme les « Adieux de Fontainebleau », je dirais Napoléon Ier. C’est un personnage historique très important et je pense que les gens pensent d’abord à lui quand on évoque Fontainebleau. Néanmoins, il me semble que Napoléon III a bien plus marqué la vie du château et du territoire dans son ensemble. C’est lui qui a développé, avec les trains notamment, la vie touristique de la région. Avant la Seconde Guerre mondiale, il y avait des hôtels très prestigieux ici. Je pense notamment au Savoy près de la gare. Les touristes restaient plus longtemps à l’époque. Mais je reste confiant dans l’avenir malgré tout. La tendance actuelle est plutôt encourageante, notamment les parisiens qui commencent, petit à petit, à revenir.

3) Quelles satisfactions vous procurent le soutien au château ? Comment imaginez-vous l’avenir du mécénat ?

C’est un château extraordinaire, qui fait partie de l’Histoire. C’est important de conserver le patrimoine, de veiller à le transmettre dans de bonnes conditions aux générations suivantes. Au-delà de ça, au niveau local, c’est aussi important de valoriser un monument dont le rayonnement est bénéfique pour une quantité non négligeable de personnes. Avec le château, on a encore beaucoup de choses à faire ensemble. Quant à l’avenir du mécénat, je ne suis pas inquiet. Ça rentre peu à peu dans les mœurs, et avec internet, c’est beaucoup plus facile de soutenir des projets.

Nous adressons nos remerciements les plus sincères à Richard Duvauchelle et à toute l’équipe de l’hôtel Aigle Noir.

Envie de devenir mécène ?cliquez et rejoignez notre communauté !

Espace presse | Mécénat | Locations | Groupes et professionnels | Établissement public | Marchés publics